Blog sur la Bulle Immobilière, l'Economie, la Bourse, Apple, la Création de Blog, et l'actualité en général. Mes opinions avec lesquelles on peut ne pas être d'accord !

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner



PageRank Actuel



Recherche personnalisée


vendredi 3 mars 2006

Le travail précaire en CDI existe déjà !

Le gouvernement nous propose des CNE, des CPE, en plus des contrats d'intérim et autres CDD déjà existants.
Mais savez-vous que le travail précaire en CDI existe déjà ?
Certains le savent bien, ce sont les "consultants" des sociétés de conseil et de "prestations itellectuelles" comme Altran, Alten , Segula et autres... Ces sociétés sont en pleine croissance (généralement à deux chiffres chaque année) et se multiplient comme les PV sur les pares-brises à Paris.

Alors comment ça marche ?

1) Une grande entreprise avec pignon sur rue et forte notoriété (du CAC 40 par exemple) a besoin d'un travailleur pour un bureau d'étude, son service informatique, ou autre chose. Le problème c'est qu'elle ne veut pas embaucher en CDI car c'est plus dur de licencier et elle ne veut pas non plus de CDD car c'est mauvais pour son image de marque.

2) Cette grande entreprise lance une consultation auprès de plusieurs sociétés de conseil pour une "prestation intellectuelle" d'une durée déterminé ou non, généralement sous forme de période de trois mois renouvelables.

3) Les société de conseils proposent des profils qu'elle ont déjà parmis leurs salariés (bac+5 généralement, mais aussi bac +2), ou alors elles embauchent en CDI ou "CDI de chantier".

4) Le consultant commence sa mission dans les murs du grand compte et n'a pour contact avec la société dont il est salarié que le nom sur la fiche de paye et les mails de demande de congés ! Il reçoit ses ordres du client et non de sa société !

5) Quand le grand compte décide d'arrêter la prestation, le consultant se retrouve en intercontrat et son employeur fait presssion sur lui pour qu'il accepte une autre mission (pas forcément intéressante et à proximité), qu'il démissione, ou bien elle peut le licencier sans prolème s'il a le malheur d'être embauché en "CDI de chantier".

Je vous conseille d'aller voir le forum du MUNCI (Mouvement pour une Union Nationale des Consultants en informatique) en cliquant sur ce lien et leur site officiel. Vous pourrez y voir la face cachée de ces entreprise qui proposent des CDI mais sont à la limite de la légalité, voire parfois dans l'illégalité. En effet le prêt de main d'oeuvre est interdit en France (à part pour l'intérim).

0 Comments:

Enregistrer un commentaire




Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Recherche personnalisée