Blog sur la Bulle Immobilière, l'Economie, la Bourse, Apple, la Création de Blog, et l'actualité en général. Mes opinions avec lesquelles on peut ne pas être d'accord !

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner



PageRank Actuel



Recherche personnalisée


mardi 15 août 2006

Immobilier : les taux d' interets montent...

La BCE a relevé le 03 août 2006 son taux directeur à 3% pour lutter notamment contre les risques inflationniste et aussi pour contenir le risque d’éclatement d’une bulle immobilière dans certains pays (l’Espagne notamment, la France aussi à mon avis…).

Comme on peut le voir sur le graphique illustrant cet article, les taux sont passés de 2% fin 2005 à 3% aujourd’hui et les marchés financiers tablent maintenant sur des taux à 3,5% à la fin de l’année.
Une telle hausse de 1% parait peut-être faible mais quand on emprunte une somme importante sur 25 ou même parfois 30 ans pour acheter de l’immobilier, une petite différence de taux peut augmenter fortement le coût du crédit.

Voici un exemple de simulation fait sur le site de Meilleurtaux.com :

1er cas : Emprunt aujourd’hui de 150 000 € sur 25 ans (taux = 4,05% et assurance = 0,36%)
Le cout total du crédit s’élève à 102 271 € avec des mensualités de 841 €.

2ème cas : Les taux ont monté de 1,00 % et le calcul se fait avec un taux de 5,05% et assurance = 0,36%. L’emprunt est toujours de 150 000 € sur 25 ans.
Le cout total du crédit s’élève alors à 127 778 € avec des mensualités de 926 € !

Bilan : pour une hausse de 1% des taux d’emprunt, le coût du crédit augmente de 25 507 €et les mensualités augmentent de 85 € pendant 25 ans !

Quand on sait que les taux d’emprunts immobilier suivent les taux directeurs de la BCE avec un certain retard, on comprend qu’une hausse de 1% (ou plus) est tout à fait envisageable à moyen terme. Sachant en plus que beaucoup d’emprunteurs sont au maximum de leurs capacités d’endettement (emprunt sur 25 ans à 33% d’endettement), cela veut dire que peu de personnes seront capables d’acheter à l’avenir, et donc que les prix de l’immobilier devront bien baisser si les vendeurs veulent vendre leurs biens un jour.

D’ailleurs on voit déjà les délais de vente s’allonger, le stock de bien à vendre augmenter, et le taux de négociation augmenter (source : indicateur Boursorama-PAP).

Tags Delicious:
  • 0 Comments:

    Enregistrer un commentaire




    Links to this post:

    Créer un lien

    << Home

    Recherche personnalisée